Combo gagnant : sanisette + urinoir !

La propreté est un sujet important qui revient très régulièrement dans nos échanges, et c’est bien légitime. Nous constatons que le sentiment général reste l’insatisfaction et les progrès trop faibles. De même, nous déplorons toutes et tous l’augmentation des comportements incivils de malpropreté et l’incapacité à réguler ce phénomène. Dans nos différentes plénières (mises en pause pour cause d’épidémie de Covid), c’est évidemment un sujet que nous abordons régulièrement. Parmi les malpropretés, les épanchements d’urine, majoritairement masculins, nous inspirent toutes et tous du dégoût. Quelques progrès ont été enregistrés : installation de nouvelles sanisettes, ouverture 24/24h d’une majorité de celles-ci, tests de différents urinoirs et toilettes publics.

Cependant, nous avons découvert la semaine passée, quasiment par hasard, une nouvelle installation qui rappellera des souvenirs à celles et ceux qui nous suivent assidûment. En effet, lors d’une plénière en janvier 2019 nous partagions avec vous l’idée évoquée quelques mois plus tôt avec M. Péninou, alors responsable de la propreté de la ville de Paris, d’enrichir les sanisettes d’un urinoir (cf. compte-rendu ici, et plus précisément page 13 des diapos sur le sujet des épanchements d’urine visibles ici).

L’idée a t’elle fait doucement son chemin ? Est-ce là une des expérimentations qui seront plus tard qualifiées et éventuellement généralisées ? En tout cas, c’est avec plaisir que nous avons découvert dans notre quartier, tout prêt du théâtre de la Renaissance, une sanisette (déjà présente au 20 boulevard Saint-Martin, lien) auquel il a été greffé un urinoir en appendice.

Photos à la fin de cet article.

Pourquoi nous pensons que c’est une bonne idée ?

  • l’infrastructure est déjà là (eau/électricité/évacuations),
  • les emplacements sont déjà connus du public,
  • Si cet urinoir est réservé aux hommes (majoritairement responsables des épanchements), il permet de « libérer » les toilettes attenantes de la sanisette, accessibles à toutes et tous (hommes, femmes, mais aussi aux personnes à mobilité réduite),
  • son utilisation rapide paraît particulièrement adaptée (pour rappel, entre l’ouverture de la porte par un usager et la disponibilité de la sanisette après nettoyage, il se passe 1 minute et 40 secondes…)

Que dire de la réalisation de l’urinoir ?

  • Il semble solide (paroi métallique épaisse),
  • d’une fabrication globale qui inspire confiance, adaptée à une ville dense.
  • Il est très bien intégré à la sanisette (colorie, style général). On peut presque passer à côté sans noter ce changement
  • Les ouvertures sont importantes pour éviter les activités illicites,
  • et on y jouit d’une intimité bienvenue (le jour et la nuit comparé aux horribles urinoirs temporaires des abords du canal pendant la saison estivale).
  • La porte se ferme mais ne se verrouille pas ( là aussi, ça semble une bonne idée).
  • le sol est constituée d’une grille posée sur un bac, l’ensemble semble facile à nettoyer (à voir à l’usage).

Et vous qu’en pensez-vous ?

PS : le site toilettesaparis.com nous apprend que Paris souhaiterait augmenter le nombre de toilettes et remplacer les sanisettes aujourd’hui gérées par JCDecaux. C’est à lire ici
https://toilettesaparis.com/article/nouvelles-toilettes-publiques-paris-sanisette


le Partager :

Laisser un commentaire