Mot de passe perdu ?

Veuillez saisir votre adresse de messagerie. Un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.

violet faubourg du temple hopital-saint-louis saint-denis-paradis louis blanc-aqueduc saint-vincent de paul-lariboisiere chateau d'eau-lancry grange aux belles-terrage saint-vincent de paul-lariboisiere louis blanc-aqueduc grange aux belles-terrage faubourg du temple hopital-saint-louis chateau d'eau-lancry saint-denis paradis

Conférence Histoire et vie du 10e

« L’architecture au service d’une sociabilité nouvelle : La demeure de l’élite dans le Paris du XVIIIe siècle »

Histoire et vie du 10e
Vous invite jeudi 3 mai à 18h30
Salle des fêtes de la Mairie du 10e, 72 rue du Faubourg-St-Martin,À une conférence présentée par Claire Ollagnier1

(Entrée libre sans réservation dans la limite des places disponibles)

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, les quartiers suburbains se couvrent de maisons répondant aux mêmes critères architecturaux et dont l’observation mène à un constat similaire : diffusion du modèle pavillonnaire et situation du nouveau bâti dans un environnement paysager.
Ces caractéristiques doivent être associées aux aspirations nouvelles d’une société en pleine évolution. Elles conduisent à la mise en place d’un habitat moderne.

Le programme architectural des maisons faubouriennes doit répondre aux diverses attentes de l’élite : être en ville et voir la campagne, afficher une distinction aristocratique et vivre « bourgeoisement », rayonner publiquement et sauvegarder les prémices d’une vie intime.
Au fil d’une promenade imaginaire dans le Paris du XVIIIe siècle, nous verrons que, du faubourg Poissonnière au faubourg Saint-Martin, le 10e arrondissement nous livre un témoignage particulier de l’évolution des manières de vivre et d’habiter.

__________________________________________________________________________

1 Claire Ollagnier est l’auteur d’une thèse de doctorat sous la direction de D. Rabreau, Université Paris I – Panthéon-Sorbonne, 2012 :
Petites maisons suburbaines au XVIIIe siècle. Du pavillon d’agrément au pavillon d’habitation (1750-1810),

en salle des fêtes de la Mairie du 10e.
2018-05-03 2018-05-03 Europe/Paris Conférence Histoire et vie du 10e

"L’architecture au service d’une sociabilité nouvelle : La demeure de l’élite dans le Paris du XVIIIe siècle"

Histoire et vie du 10e Vous invite jeudi 3 mai à 18h30 Salle des fêtes de la Mairie du 10e, 72 rue du Faubourg-St-Martin,À une conférence présentée par Claire Ollagnier1 (Entrée libre sans réservation dans la limite des places disponibles) Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, les quartiers suburbains se couvrent de maisons répondant aux mêmes critères architecturaux et dont l’observation mène à un constat similaire : diffusion du modèle pavillonnaire et situation du nouveau bâti dans un environnement paysager. Ces caractéristiques doivent être associées aux aspirations nouvelles d’une société en pleine évolution. Elles conduisent à la mise en place d’un habitat moderne. Le programme architectural des maisons faubouriennes doit répondre aux diverses attentes de l’élite : être en ville et voir la campagne, afficher une distinction aristocratique et vivre « bourgeoisement », rayonner publiquement et sauvegarder les prémices d’une vie intime. Au fil d’une promenade imaginaire dans le Paris du XVIIIe siècle, nous verrons que, du faubourg Poissonnière au faubourg Saint-Martin, le 10e arrondissement nous livre un témoignage particulier de l’évolution des manières de vivre et d’habiter. __________________________________________________________________________ 1 Claire Ollagnier est l’auteur d’une thèse de doctorat sous la direction de D. Rabreau, Université Paris I – Panthéon-Sorbonne, 2012 : Petites maisons suburbaines au XVIIIe siècle. Du pavillon d’agrément au pavillon d’habitation (1750-1810),
en salle des fêtes de la Mairie du 10e.
paris mairie1 demolocale10@paris.fr
le Partager :

Laisser un commentaire