Projection citoyenne : Good Bye Lenin

CeFlyer Goodbye Lenintte projection met en lumière une période cruciale pour l’Allemagne à travers l’histoire d’une famille berlinoise en pleine crise.

À l’automne 1989 à Berlin Est, Christiane Kerner, militante communiste, est victime d’un infarctus et sombre dans le coma. Ce n’est qu’en 1990, huit mois après son hospitalisation, qu’elle se réveille. Entre temps, la République Démocratique Allemande s’est effondrée avec la chute du mur de Berlin.

Afin d’éviter tout choc émotionnel qui pourrait être fatal à sa mère, Alex redouble d’ingéniosité pour faire revivre une RDA disparue en reconstituant son décor. Mais les changements que subissent les berlinois sont si soudains et radicaux, qu’Alex peine à faire croire à sa mère que rien n’a changé.  Il mise alors sur le pouvoir de l’image pour maintenir sa mère dans ce mensonge, en réalisant des journaux télévisés fictifs à l’aide d’un ami…

Avec Goodbye Lenin, Wolfgang Becker nous fait vivre la rapide transition de la RDA vers l’Allemagne capitaliste, la réunifi cation, la mélancolie de certains ossistes (allemands de l’est), l’appétence des autres pour la modernité, mais également le lien affectif entre une mère et son fils.

À découvrir ou redécouvrir à l’auditorium de l’Hôtel-de-Ville !

Plusieurs conseils de quartier parisiens organisent des projections suivies de débats. Celles-ci peuvent être gratuites, comme payantes, et présentent une programmation éclectique. L’entrepôt et le cinéma Chaplin Denfert accueillent tous les mois des séances organisées par des conseils de quartier.

Infos pratiques :

Le : mercredi 14 juin à 18h
À : l’auditorium Xavier Lacoste, Hôtel de ville – 5 rue Lobau 75001 Paris

Inscription obligatoire par mail : Marie-Cecile.Fertel@paris.fr, avant le 7 juin 2017.

2017-06-14 2017-06-14 Europe/Paris Projection citoyenne : Good Bye Lenin CeFlyer Goodbye Lenintte projection met en lumière une période cruciale pour l’Allemagne à travers l’histoire d’une famille berlinoise en pleine crise.

À l’automne 1989 à Berlin Est, Christiane Kerner, militante communiste, est victime d’un infarctus et sombre dans le coma. Ce n’est qu’en 1990, huit mois après son hospitalisation, qu’elle se réveille. Entre temps, la République Démocratique Allemande s’est effondrée avec la chute du mur de Berlin.

Afin d’éviter tout choc émotionnel qui pourrait être fatal à sa mère, Alex redouble d’ingéniosité pour faire revivre une RDA disparue en reconstituant son décor. Mais les changements que subissent les berlinois sont si soudains et radicaux, qu’Alex peine à faire croire à sa mère que rien n’a changé.  Il mise alors sur le pouvoir de l’image pour maintenir sa mère dans ce mensonge, en réalisant des journaux télévisés fictifs à l’aide d’un ami…

Avec Goodbye Lenin, Wolfgang Becker nous fait vivre la rapide transition de la RDA vers l’Allemagne capitaliste, la réunifi cation, la mélancolie de certains ossistes (allemands de l’est), l’appétence des autres pour la modernité, mais également le lien affectif entre une mère et son fils.

À découvrir ou redécouvrir à l’auditorium de l’Hôtel-de-Ville !

Plusieurs conseils de quartier parisiens organisent des projections suivies de débats. Celles-ci peuvent être gratuites, comme payantes, et présentent une programmation éclectique. L’entrepôt et le cinéma Chaplin Denfert accueillent tous les mois des séances organisées par des conseils de quartier.

Infos pratiques :

Le : mercredi 14 juin à 18h À : l’auditorium Xavier Lacoste, Hôtel de ville - 5 rue Lobau 75001 Paris Inscription obligatoire par mail : Marie-Cecile.Fertel@paris.fr, avant le 7 juin 2017.
paris mairie1 demolocale10@paris.fr
le Partager :

Laisser un commentaire