Inauguration de la « halle alimentaire » du 10e

Pour ceux qui n’ont pas pu assister, le 12 octobre, à l’inauguration de la « halle alimentaire » du 10e arrondissement (en présence de Jacques Larouzée pour Paris Habitat et de Rémi Féraud, Elise Fajgeles, Olivia Polski, Antoinette Guhl, Didier Le Reste, Paul Simondon, Hélène Duverly et d’autres élus du 10e et de la Ville), nous reproduisons le discours de Léa Barbier, cofondatrice de Kelbongoo, présentant le projet :

inaugurationkelbongoo.0

Nous inaugurons aujourd’hui la première expérimentation de halle alimentaire parisienne. Kelbongoo a donc aujourd’hui la chance d’incarner l’une des expérimentations. C’est pour nous l’aboutissement de quatre ans de travail intense pour construire ce projet, et il s’agira de notre troisième point de distribution, les deux autres étant situés dans le 20e, au métro Télégraphe et dans le quartier Saint-Blaise, métro Maraîchers.
Cette halle alimentaire est l’aboutissement d’une convergence entre le travail de Kelbongoo, la mobilisation d’un collectif d’habitants du 10e, Stopmonop, qui voulait voir s’installer cette halle alimentaire dans leur quartier, et celles de nombreux élus du 10e qui se sont battus pour la voir naître.
Kelbongoo est une entreprise sociale, dont l’objectif est, d’une part, de démocratiser l’accès à des produits fermiers frais, locaux et de qualité, par des prix à la portée du plus grand nombre, d’autre part, de soutenir les producteurs locaux, à qui nous reversons 77 % du prix de vente. Nous sommes le seul intermédiaire entre producteurs et consommateurs. C’est donc une logique de circuit court mais aussi de commerce équitable.
Kelbongoo se charge de la partie logistique, distribution et communication, notamment du transport, de la préparation des commandes, de la distribution auprès des consommateurs.
Nous venons cet été avec l’équipe de franchir un grand cap, avec l’ouverture d’un entrepôt à Montreuil où se fait la préparation des commandes, afin de pouvoir fournir nos trois points de distribution, dont la halle alimentaire de la rue Bichat.

Les grands objectifs de Kelbongoo :

  • opérer une reconnexion entre milieu rural et milieu urbain, entre producteurs de Picardie et habitants du 20e et du 10e;
  • permettre aux consommateurs de retrouver une vraie traçabilité dans les produits qu’ils achètent, une transparence sur les pratiques de production des producteurs et une transparence sur les prix, sur la répartition des marges et de la valeur ajoutée ;
  • permettre aux gens de se réapproprier leur alimentation et de comprendre l’impact de leur consommation sur l’environnement et la santé ;
  • soutenir une agriculture paysanne, des petites et moyennes exploitations locales qui :
    1) sont créatrices d’emploi en milieu rural

    2) ont des pratiques respectueuses de la terre, des bêtes et des hommes
    3) recherchent le goût et la qualité avant tout pour leurs produits ;
  • permettre à ces producteurs d’accéder aux débouchés urbains tout en conservant un prix rémunérateur et une charge de travail allégée grâce à notre organisation logistique ;
  • contribuer à la démocratisation des produits fermiers, en nous implantant dans les quartiers populaires et mixtes de Paris et en mettant en place des partenariats comme celui noué avec le centre social Saint-Blaise pour permettre de subventionner les paniers Kelbongoo de familles adhérentes du centre grâce au financement de l’association Ernest.

Kelbongoo s’inscrit dans le mouvement de l’économie sociale et solidaire. En l’occurrence, l’enjeu est de reconquérir un secteur marchand, celui de l’alimentation, pour s’extraire des objectifs de profit d’une entreprise classique et insuffler des valeurs et objectifs sociaux à ce secteur. Ce secteur est crucial puisqu’il touche à des questions de santé et d’environnement de par son lien à notre alimentation et notre mode de production agricole.
Nous essayons donc de créer une alternative, à notre petite échelle, comme beaucoup d’autres initiatives en circuit court qui se développent partout en France. Une alternative notamment au système agro-alimentaire, qui est un mode de production industrielle qui repose sur la grande distribution. Ce mode de production agricole industrielle, comme nous pouvons aujourd’hui le constater, est destructeur de l’environnement, maltraitant pour les animaux, fait disparaître les savoir-faire artisanaux et place au second rang le goût des produits. Ce système contribue aussi à la disparition des petits et moyens producteurs, par des marges qui les écrasent, comme l’actualité nous l’a rappelé récemment avec la crise du lait et celle de l’élevage.
Nécessité aujourd’hui de repenser nos modes de consommation et de refaire du lien entre les territoires ruraux et urbains, de nous reconnecter avec ceux qui produisent notre alimentation et nous nourrissent, comprendre leurs contraintes, notre interdépendance, encourager un mode de production agricole différent, préserver les terres agricoles.
Pour ce faire, le concept de « halle alimentaire » du 10e a aussi une dimension d’éducation populaire. Une association, Les Tambouilles, a été créée récemment par des consommateurs de Kelbongoo avec pour but de ménager des espaces de rencontre et d’échange autour des thématiques de l’alimentation et de l’agriculture entre personnes issues de milieux sociaux différents et entre producteurs et consommateurs, mais aussi de susciter des interrogations sur notre système agro-alimentaire. Il s’agira pour cette association de mener des activités du type visites de ferme, ateliers de cuisine, débats, etc… en particulier dans le 10e.
Dans le cadre de la halle alimentaire, nous allons dans un premier temps ouvrir notre boutique d’épicerie tous les samedis, dès ce samedi 14, et accueillir les personnes du quartier qui souhaiteraient avoir davantage d’informations sur le projet. Nous avons pour objectif de démarrer la distribution des produits frais dans les semaines qui viennent.

Remerciements

J’aimerais tout d’abord remercier l’ensemble de l’équipe de Kelbongoo, ses 21 salariés, qui permettent au quotidien, chacun dans son métier, de fournir les habitants du 20e en produits frais depuis plus de quatre ans maintenant et qui va fournir aujourd’hui les habitants du 10e. Notre équipe travaille très dur, notamment dans le secteur difficile qu’est la logistique, avec l’ouverture de notre entrepôt cet été, afin, entre autres, de pouvoir fournir cette halle alimentaire.
J’aimerais remercier les consommateurs fidèles qui nous suivent pour certains depuis quatre ans.
J’aimerais remercier les 50 producteurs avec qui nous travaillons et qui nous font confiance, depuis plusieurs années déjà, pour vendre leurs produits et valoriser leur travail et dont plusieurs sont parmi nous aujourd’hui.
J’aimerais remercier la Mairie de Paris qui a prévu de nous verser une subvention en décembre dans le cadre du budget participatif et qui a financé Paris Habitat pour réaliser les travaux de ce local dans le cadre de l’expérimentation de la halle alimentaire. Je m’excuse d’avance de ne pas pouvoir citer toutes les personnes qui nous ont soutenu pour la réalisation de ce projet, mais j’aimerais en particulier remercier Rémi Féraud, maire du 10e, Didier Le Reste, élu PCF-Front de Gauche du 10e ainsi que sa collaboratrice Juliette Ryan, qui nous ont soutenu depuis le début pour la réalisation de ce projet, ainsi que les élus EELV du 10e.
J’aimerais remercier le collectif Stopmonop et en particulier Erika Abrams, qui se sont battus contre l’installation d’un Monoprix dans ces locaux depuis cinq ans et qui ont déposé le projet de halle alimentaire avec succès au budget participatif de 2016, nous permettant d’obtenir les fonds qui vont nous être versés.
Enfin, j’aimerais remercier Paris Habitat pour la réalisation des beaux travaux dont nous voyons le résultat aujourd’hui.

Bienvenue à Kelbongoo, au 3 bis rue Bichat (dans le nouvel immeuble Paris Habitat, à côté de la Librairie Les Nouveautés) ! Au plaisir de vous y croiser très vite !

(À ne pas oublier : en attendant la mise en route des premières commandes de produits frais, courant novembre, Kelbongoo nous reçoit rue Bichat tous les samedis de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h. En vente : petite épicerie (miels, confitures, pâtés, pâtes, légumineux, farines…) et boissons (du jus de pomme au champagne en passant par la bière cuvée Borregoo).)

 

le Partager :

Laisser un commentaire