Ouvrons les portes !

Au Conseil d’arrondissement du lundi 24 juin 2019, Philippe, pour l’équipe d’animation, a présenté la question de pré-conseil approuvée à notre plénière du 12 juin :

Pré-conseil d’arrondissement du lundi 24 juin 2019
Question du Conseil de quartier Hôpital Saint-Louis / Faubourg du Temple
pour la réouverture de l’entrée historique de l’Hôpital Saint-Louis
2, place du docteur Alfred-Fournier

La porte sud-ouest de l’Hôpital Saint-Louis, au croisement de la rue Bichat et de l’avenue Richerand, est à la fois l’entrée historique de l’établissement et la seule porte donnant directement accès au jardin conçu au XVIIe siècle par Claude Chastillon. Depuis les attentats de 2015, qui ont durement frappé le quartier en général et la rue Bichat en particulier, cette porte reste hermétiquement fermée, aux habitants du quartier comme au personnel hospitalier. Cette mesure est présentée comme un impératif du plan Vigipirate, maintenu par le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale au niveau II : « Sécurité renforcée – Risque attentat ».

La fermeture prolongée de la porte a un triple impact sur la vie du quartier :

  • Sur le plan de la vitalité commerciale : l’obstacle mis à la circulation du personnel et des visiteurs de l’hôpital a été cause d’une baisse généralisée du chiffre d’affaires dans le secteur Bichat-Richerand, entraînant notamment la faillite des deux cafés-restaurants face à la porte.
  • Sur le plan de l’accès des habitants aux espaces verts : le jardin de l’hôpital est de fait le seul espace vert ouvert, fût-ce avec quelques restrictions le week-end, aux habitants du secteur sud de notre quartier, qui est un des plus densément peuplés de la capitale. La fermeture de la porte Bichat en complique notablement l’accès pour les habitants, obligés de faire le détour par la rue de la Grange-aux-Belles ou l’avenue Claude Vellefaux. Ceci affecte particulièrement durement les familles et les assistantes maternelles, chargées souvent d’accompagner plusieurs enfants en bas âge. Beaucoup de nouveaux venus dans le quartier, face à la porte barricadée, ignorent l’existence même de ce poumon vert.
  • Sur le plan psychologique : la fermeture de la porte est vécue par de nombreux habitants et commerçants comme un symbole de la victoire des terroristes – comme si le Bataclan était resté définitivement fermé à la suite des attentats. Ironie de Vigipirate, ceux qui voudraient chercher consolation dans la foi trouvent aussi porte close au 12 rue de la Grange-aux-Belles, accès direct de la chapelle de l’hôpital, dont le curé constate depuis 2015 une baisse sensible de la fréquentation à la messe du dimanche.

Face à cette situation, le quartier s’est mobilisé dès la fin 2015. À ce jour, la mobilisation n’a pas faibli :

  • L’association des Amis du quartier et d’ailleurs a lancé une pétition pour la réouverture de la porte, remise à la Mairie et au Sénat fin 2017 avec 4000 signatures.
  • La demande de la réouverture a refait surface au Petit Débat organisé par le Conseil de quartier le 5 mars de cette année en réponse à la question : Quel est le sujet important pour vous aujourd’hui ?
  • Vous-même, Madame la Maire, vous êtes jointe à cette mobilisation en écrivant le 1eroctobre 2018 à Martin Hirsch, directeur de l’APHP, pour exprimer le « vif souhait » qu’il puisse « envisager la réouverture, ne serait-ce que partielle, de cet accès ».

Considérant que les raisons de sécurité invoquées pour justifier la fermeture sont difficilement compréhensibles dans une situation où les voitures ont libre accès au parking Saint-Louis, situé sous l’hôpital ;

considérant que, loin de rassurer les gens, la fermeture indéfiniment prolongée de la porte leur rappelle au quotidien les attentats et s’oppose à la reprise d’une vie normale de quartier, comme si, de commémoration en commémoration, cette partie de la rue Bichat n’avait d’autre avenir que de se transformer durablement en cimetière,

Le Conseil de quartier Hôpital Saint-Louis / Faubourg du Temple vous demande, Madame la Maire, de mettre en œuvre tous les moyens à votre disposition pour obtenir le rétablissement des conditions d’accès à l’Hôpital Saint-Louis telles qu’avant les attentats de janvier et novembre 2015, et donc la réouverture de l’entrée du 2, place du docteur Alfred-Fournier.

Nous vous remercions de votre écoute.

***

Les réactions des élus :

Tout le monde semble favorable à l’ouverture de la porte mais le financement nécessaire pour embaucher un agent de sécurité supplémentaire reste un problème à résoudre, et chacun se renvoie la balle (la majorité alléguant la responsabilité de l’État quant au budget de l’APHP).

La maire a annoncé une possible aide municipale au financement d’un portique pour permettre le passage du personnel de l’hôpital.
C’est évidemment insuffisant – à croire que les arguments concernant le bien-être des habitants (accès des familles à l’un des très rares espaces verts du quartier et surtout impact psychologique) n’auraient pas du tout été entendus.

Le 12 juin, nous prévoyions un épilogue dans la rue à l’issue de la plénière. Ce soir-là, la météo a déjoué nos projets, mais ce n’est que partie remise…

le Partager :

Laisser un commentaire