A. Cordebard, Maire du 10e / Conseil de Quartier

Réunion avec Alexandra Cordebard, Maire du 10ème, Raphael Bonnier, adjoint en charge de la Démocratie locale et les représentants de l’équipe d’animation du conseil de quartier.

Cette réunion s’est tenue le 25 novembre dernier en visioconférence suite à la demande de l’équipe d’animation du Conseil de quartier Louis Blanc/Aqueduc. Cette dernière avait recensé un ensemble de problèmes, mais tous n’ont pas pu être évoqués compte tenu des disponibilités de temps de la Maire.

 

Place Jan Karski

Constat

L’aménagement de cette place a créé un véritable cœur de quartier. Mais il génère actuellement beaucoup d’insatisfactions liées en partie à des défauts de conception qui entrainent une moindre fréquentation des familles :
– la traversée de la place par des deux-roues motorisés met les enfants en danger ;
– la possibilité de s’asseoir sur le bord des jardinières entraine le salissement de l’assise des bancs qui entourent les jardinières, les rendant inutilisables ;
– l’absence de réseaux d’évacuation de l’eau des jardinières génère des écoulements à certains endroits qui deviennent sales et glissants ;
– le revêtement utilisé pour le sol est très salissant (présence de nombreuses taches indélébiles) ;
– le nettoiement de la place est nettement insuffisant.

Réponse de la Maire

Elle précise que cette réalisation s’inscrivait dans le plan de rattrapage en faveur du Nord de l’arrondissement qui comprend également la création d’une plateforme d’innovation dédiée à la mode dans l’ex-caserne Château Landon et l’aménagement de la Promenade urbaine sous la ligne 2 du métro.
Des améliorations de la place sont à l’étude, mais surtout elle bénéficiera de la réduction de la circulation automobile avec la piétonisation de la rue Louis Blanc devant l’école, d’une portion de la rue Philippe de Girard et de la partie de la rue de l’Aqueduc sur le pont enjambant les voies de la gare de l’Est. Cela fera l’objet d’une concertation courant 2021.
La faisabilité de la pose d’une ombrière pour protéger du soleil et la création d’un petit marché bio sera étudiée.

La Ludomouv’

Constat

La Ludomouv qui est installée sur la place n’est mise à disposition que sur des créneaux limités (actuellement mercredi et samedi de 16h30 à 19h), sous la responsabilité des animateurs du CRL 10 (espace Château Landon). Pour en faire un réel outil d’animation, est-il possible, comme pour la place de la République, de passer une convention avec une association qui la gère à l’année sur des créneaux horaires réguliers et plus étendus ? De plus, l’espace doit être mieux sécurisé afin d’empêcher que les 2 roues motorisés ne le traversent.

Réponse de la Maire

La Ludomouv’ a été mise en place par les services de la DASES et de la CAF avec la volonté d’une gestion par les citoyens. Nécessité d’en discuter avec ces services et d’évaluer le coût d’une convention d’animation avec une association.

Concernant les problèmes d’insécurité, la piétonisation devrait contribuer à réduire les pratiques délictueuses des deux-roues motorisés.

Les troubles et problèmes d’insécurité

Constat

D’abord, il y a le problème des troubles récurrents d’un groupe de jeunes qui, le soir et une partie de la journée, occupent bruyamment l’espace à l’angle des rues Château Landon et Chaudron (entrées d’immeubles, parking motos) et manquent au respect de la propreté du quartier.
Par ailleurs, entre la place de Stalingrad et le métro Château Landon, les riverains et les commerçants se plaignent de tapage nocturne, rixes et incivilités diverses. Un collectif de commerçants et de riverains s’est constitué et a fait signer des pétitions.

Réponse de la Maire

Concernant les troubles à l’angle des rues Château Landon et Chaudron, la Maire indique qu’elle a rencontré les riverains et que les services étudient la suppression du parking motos. Concernant la pose d’une caméra de vidéo protection, la Préfecture de police n’a pas donné suite à sa demande.
Elle a aussi rencontré le collectif des riverains et commerçants de la rue du fg Saint Martin. S’agissant d’actes de délinquance souvent liés au trafic de drogues, elle est intervenue à plusieurs reprises auprès du commissaire du 10ème. Mais le commissariat souffre d’une baisse de ses moyens en effectifs depuis plus de 10 ans.
Elle rappelle la mise en place du Plan Crack (2019/2021) élaboré par la ville et la Préfecture de police. Doté de 3 M€ chaque année, il a pour objet d’accompagner les consommateurs, de favoriser des parcours de soins, de renforcer les capacités d’hébergement et d’intervenir sur l’espace public en direction des habitants.
Par ailleurs, la Maire annonce la mise en place de la police municipale qui disposera en 2021 d’un local dans le 10ème. Elle aura une mission de tranquillité et de salubrité publique, de lutte contre les incivilités et des infractions routières, de respect de l’occupation de l’espace public…

La Promenade urbaine

Constat

Un certain nombre d’aménagements ont été mis en place et ont permis de commencer à une réappropriation d’un espace laissé longtemps à l’abandon. Quel est le bilan des activités déjà proposées ? Quel est le niveau de fréquentation ? Quelles autres activités sont envisagées ?

Réponse de la Maire

L’aménagement de la Promenade urbaine va se poursuivre. Nous travaillons avec l’association Les Canaux qui accompagne des porteurs de projets dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire afin de renforcer le nombre de kiosques éthiques dans la partie « village » de la Promenade.
L’éclairage des piles et des plafonds du métro aérien sera installé au printemps 2021. La déchetterie située près de la station La Chapelle sera maintenue, mais avec un habillage. De nouvelles expositions sont prévues. Par ailleurs, MédiaKiosk a des difficultés à trouver un gérant pour le kiosque à journaux installé en 2019 à l’angle de la rue Louis Blanc et du bd de la Chapelle.
La réduction de l’espace réservé à la circulation automobile pourrait être envisagée bd de la Chapelle, suite aux modifications apportées à la porte de la Chapelle qui réduisent l’entrée dans Paris. Des comptages de trafic automobile vont être entrepris.

En conclusion

L’équipe d’animation du conseil de quartier regrette de ne pas avoir pu tenir une réunion plénière en octobre dernier, en raison de la situation sanitaire. Afin de faire avancer plusieurs projets de végétalisation (pieds d’arbres devant l’école Louis Blanc, jardinières devant le restaurant La Bulle et le café Le Cristal…) l’adjoint à la démocratie envisage la réalisation d’une consultation et d’un vote à distance.

Crédit photo Mathieu Delmestre – M10

le Partager :

Laisser un commentaire